lundi 14 juillet 2014

Sa 05/07 : La résidence et l'installation

La résidence Carline n'est pas loin de la gare routière de Grenoble où nous avons débarqué. Malgré tout, ça restait une certaine trotte en considérant la chaleur et le poids de mes bagages. A notre arrivée à la résidence (car entre-temps j'ai rencontré l'autre étudiant belge), il a d'abord fallut signer toute une série de papiers concernant les assurances, prises en charge par l'ESRF.

La mienne, c'est celle de gauche
 Après la paperasse, petit tour du propriétaire. Tout est comme prévu, enfin, comme je l'avais vu sur les différents sites de location concernant la résidence. C'est très propre, très moderne, je sens que je vais m'y plaire. On a reçu un kit de literie et un kit vaisselle et ça, c'est super pratique. J'avais eu un stress 3 semaines avant le départ concernant la vaisselle : et si je n'en avais pas ? Je me voyais très mal trimballer mes casseroles dans l'avion ... Donc, parfait, si ce n'est que tout était nouveau et qu'il était préférable de laver tout une fois avant de les utiliser. Mais pour ça, il me fallait éponge et liquide vaisselle ...

Pour terminer le tour du propriétaire : je dispose de 20m² environ, avec salle de bain et kitchenette. Il y a largement assez d'espaces de rangement, c'est très agréable. La douche est à l'italienne, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de démarcation au sol pour délimiter la douche, ce qui est assez chouette. Ma kitchenette est petite mais comprend deux plaques électriques (suffisant pour cuisiner de bonnes choses !), un micro-onde, un évier et un frigo avec freezer (on reparlera de ce frigo). Je dispose en plus d'un bureau, une table, deux chaises, un "fauteuil" et un lit convertible. 

Côté cuisine
Par contre, drame ! Bien qu'on puisse emprunter un aspirateur, pas de balai. Mais ce n'est pas le plus ennuyeux. Ce qui manque vraiment, c'est une lampe de chevet. C'est un mystère dans la résidence : certains en ont deux avec ampoules, d'autres deux sans ampoules, et certains, comme moi, n'en ont pas du tout. Alors on se débrouille avec le GSM-torche 2.0.
A mon arrivée à la résidence, techniquement, je mourrais de chaud et j'avais juste envie de prendre une douche, mais avant de défaire les bagages, un petit rafraichissement des étagères poussiéreuses s'imposait.

Google étant mon ami, je lui ai demandé de me trouver une épicerie dans le coin pour aller y faire mes courses. Il m'en a trouvé plusieurs pas loin, proches de la gare, alors je me suis rendue dans cette direction. J'ai tout trouvé sauf les magasins que Google m'a renseignés, bien sûr, mais après un scan minutieux des rues parallèles de ce quartier, j'ai fini par dénicher un Spar. J'ai vu un tout petit peu plus grand que mes capacité de transport de charges lourdes pour rentrer à l'appartement, mais j'ai fini par  arriver à la résidence avec mes achats, le dos en compote.

La vue depuis ma chambre.
Puis, plus ou moins dans l'ordre, j'ai pu réaliser les tâches suivantes : dépoussiérage - douche - vaisselle - cuisine - rangement des bagages - skype avec Mutti - dodo.
J'ai bien entendu regardé le match (décevant, puisqu'on a perdu) des Diables pendant que je faisais la vaisselle.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-jointe, il faisait très beau et très chaud à Grenoble le jour de mon arrivée. D'ailleurs, je n'ai même pas la plus belle vue depuis ma chambre, je vous laisse imaginer celle des autres étudiants.
Sur base de cette chaleur, et après avoir consciencieusement lavé ma vaisselle, j'ai décidé de me préparer une salade feta-pommes. J'ai donc passé de longues minutes à nettoyer soigneusement ma salade et à la laver, à éplucher péniblement ma pomme (pour cause d'économe ... peu productif), mais le résultat en valait la peine. Ajoutez la fêta, un filet d'huile d'olive et un morceau de baguette, et voilà mon soupe prêt !

Miam miam ...
Après toutes ces aventures et cette loooooongue journée, j'ai pu défaire mes bagages complètement et terminer mon installation. Un repos bien mérité s'en est suivi, prête à vivre les nouvelles aventures dès le lendemain. Mais un peu inquiète tout de même devant ce monde inconnu, et la possibilité que les autres étudiants ne soient pas très sympas. Je vous rassure tout de suite, c'est loin d'être le cas ! On se marre beaucoup :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire