lundi 14 juillet 2014

Dim 06/07 : Mission de reconnaissance

Le lendemain matin, il faisait toujours aussi beau et aussi chaud. Mon objectif du jour : aller me balader à pied pour faire du repérage aux alentours du campus de l'EPN (où se trouvent l'ILL et son réacteur, ainsi que l'ESRF et son anneau). Le but de la mission de reconnaissance était d'évaluer le temps nécessaire pour me rendre à mon lieu de travail depuis la résidence, et aussi voir le confluent entre le Drac et l'Isère (de ce que j'ai pu voir sur Google Maps, les eaux des deux cours d'eau étant de différentes couleurs, cela donne un mélange intéressant).
Près de la gare


La première étape de ma balade (commencée à 10h30 pour tenter d'éviter autant que possible d'être à l'extérieur durant les grandes chaleurs) était la gare. Je ne sais plus pourquoi, mais j'avais décidé d'aller y faire un peu de repérage. Il y a en fait deux gares au même endroit : celle de la SNCF et la gare routière, qui concerne les navettes arrivant à Grenoble depuis d'autres villes.
A Grenoble, il y a aussi quelques lignes de tram. J'ai appris (toujours grâce à mon ami Google) que la ville possède des nappes phréatiques proches de la surface, ce qui rend impossible la construction de lignes de métro. Donc ils se sont rabattus sur le tram.
La ville est également très plate. C'est, paradoxalement, la ville la plus plate de France. Ca la rend très appropriée pour le déplacement à vélo. Mais bon, le vélo et moi, on n'est pas franchement potes, alors ...

La Bastille
Puis, demi-tour depuis la gare, puisque le campus se trouve dans l'autre direction. En chemin, j'ai pu apercevoir la Bastille, qui est une forteresse sur les hauteurs de la ville. On peut y accéder à pieds ou bien en télécabines.
Ces petites télécabines sont devenues en quelque sorte un symbole de Grenoble (vous les trouverez sur toutes les cartes postales) et ce sont les premières télécabines à vocation touristique si je me souviens bien.
J'irai certainement à la Bastille pour pouvoir profiter d'une vue incroyable sur Grenoble.


Vue vers le centre-ville, depuis un pont
 Durant la suite de ma petite marche exploratoire, j'ai eu l'occasion de passer sur un pont qui surplombe les voies ferrées. La vue depuis ce pont était assez chouette. Globalement, j'ai fait beaucoup de petites incursions sur les endroits qui semblaient intéressants, pour découvrir un peu le coin et ce qui s'y passe. Ce qui explique sans doute que ma balade ait pris tant de temps. :) Je n'étais vraiment pas pressée, si ce n'est par mon estomac qui ne manquerait pas de réclamer son dû aux alentours de midi.

Au bord de l'Isère

Je suis ensuite passée sur une piste cyclable qui longe le cours de l'Isère. Je me suis engagée sur cette piste parce que la vue me plaisait, sans vraiment savoir si les piétons y étaient autorisés. J'en ai croisés plusieurs par la suite, ce qui m'a confirmé que j'avais tout à fait le droit d'être là. Cette piste cyclable arrive directement au campus de l'EPN et se prolonge jusqu'au confluent. Je n'ai malheureusement pas pu aller jusqu'au confluent. J'avais assez mal estimé la distance sur la carte, et il était carrément à l'autre bout du monde. Un fois que je suis arrivée à l'anneau de stockage de l'ESRF, j'ai décidé de faire demi-tour, et de rentrer manger.
Reactor spotted !
Je suis arrivée à la conclusion un peu rapide que je ne me rendrais pas à pied jusqu'à l'ESRF, et que j'irais voir le confluent une autre foi. Je n'avais pas pris en compte les nombreux détours réalisés lors de cette balade et la chaleur du soleil. En fait, ce n'est vraiment pas loin à pieds, surtout si on est accompagné et qu'on peut papoter durant la marche.
Cette balade m'a donc permis de repérer les différents bâtiments, voir de quoi ils avaient l'air de profil et pas de haut comme sur Google Maps. J'ai même pu repérer le réacteur ...
Le campus ... Belle vue non ?



Bref, c'était une chouette et chaude petite balade de découverte. J'ai pu me familiariser tranquillement avec les environs et prendre quelques repères. Au final, j'ai déambulé autour du polygone scientifique pendant 2 grosses heures.
Je n'étais pas mécontente de rentrer dans la fraicheur de l'appartement et de prendre une douche avant la réception de bienvenue. Car nous avions un buffet de bienvenue le dimanche soir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire